Menu Fermer

Comment choisir sa cuve de récupération d’eau de pluie ?

Tout ce qu’il faut savoir sur le récupérateur d’eau de pluie : description, utilisation, installation… Notre site Direct-cuves.fr, vous présente une sélection de cuves de récupération d’eau de pluie de haute qualité et issues des plus grandes marques du secteur. 

Direct-cuves.fr propose un guide de choix complet sur les « récupérateurs d’eau de pluie » pour vous aider à mieux choisir la cuve la plus adaptée à vos besoins, parmi notre large gamme de cuves de récupération, de stockage et de distribution d’eau de pluie. 

À propos des cuves de récupération d’eau de pluie

La récupération d’eau de pluie pour arroser ou alimenter l’eau des toilettes est de plus en plus fréquente, que ce soit pour les professionnels, les collectivités territoriales ou encore les particuliers. 

Cette pratique répond à des soucis environnementaux, à savoir la préservation de cette ressource de plus en plus tarissable, ou à des soucis économiques. En effet, les besoins en eau ne cessent d’augmenter, et les factures avec. 

Toute personne peut récupérer et stocker l’eau de pluie, avec cependant quelques conditions à respecter.

Pour vous aider à choisir votre cuve, ce guide aborde la réglementation concernant la récupération d’eau de pluie, des différentes fonctions de la cuve à eau de pluie et de son installation, en passant par des conseils pour le choix de votre cuve sur Direct-cuves.fr.

Pourquoi avoir un récupérateur d’eau de pluie ?

Notre consommation d’eau potable ne cesse d’augmenter. La consommation moyenne d’une personne est d’environ 200 litres par jour. Et pourtant, près de la moitié de cette quantité est destinée à un usage qui ne nécessite pas que l’eau soit potable (jardinage, agriculture, tâches domestiques, BTP, Industries, etc.).

Ainsi, le stockage d’eau de pluie grâce à des cuves de récupération vous permettra de réduire grandement vos factures.

Concernant la réglementation

Lorsque l’eau de pluie récupérée est destinée à un usage domestique, celle-ci est soumise à une forte réglementation.
Les modalités concernant cette pratique sont expliquées dans l’arrêté du 21 août 2008.

1. Usage domestique de l’eau de pluie

L’eau de pluie ne peut en aucun cas être utilisée pour une consommation alimentaire. 

> Pour un usage intérieur, elle peut être utilisée pour :

  • Évacuer les WC (chasse d’eau).
  • Le nettoyage des sols.
  • Le linge, sous réserve d’un traitement adapté des eaux.

Toutefois, il faut savoir que si le toit de l’habitation contient de l’amiante-ciment ou du plomb, l’utilisation en intérieur de l’eau de pluie récupérée est interdite.

> Pour un usage extérieur, l’eau de pluie peut être utilisée librement. Elle peut servir par exemple pour des tâches comme l’arrosage des plantes, ou encore le nettoyage de vos véhicules.

2. Installation

Les cuves à eau de pluie répondent à des règles d’installation spécifiques. 

  • L’eau de pluie doit seulement être récupérée à l’aval de la toiture de la maison (la toiture ne doit pas être accessible, hormis pour son entretien et sa maintenance). Il est interdit de récupérer l’eau d’une cour.
  • Vous pouvez stocker l’eau de pluie grâce à une cuve enterrée ou aérienne. 
  • Il est interdit d’utiliser tout produit antigel dans une cuve de stockage d’eau de pluie. 
  • Un système qui empêche l’eau de pluie de se mélanger à l’eau potable doit être ajouté à la cuve pour un usage intérieur.

3. Déclaration de l'équipement

Si les eaux usées récupérées sont rejetées dans les égouts par le biais d’un raccordement à un réseau d’assainissement collectif, il est obligatoire de faire une déclaration d’usage auprès du service chargé de l’assainissement. Il faut également déclarer l’utilisation de l’eau de pluie récupérée dans un domicile. Cette déclaration est faite sur papier libre. 

Vous pouvez trouver où vous adresser et le contenu de la déclaration en suivant ce lien : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31481

4. La sécurité

Un système de blocage des robinets d’eau de pluie doit être prévu, de sorte que leur ouverture ne soit possible qu’avec un outil spécifique, non lié en permanence au robinet.

Les robinets d’accès doivent être clairement identifiés en cas d’utilisation de l’eau de pluie à l’intérieur de la maison.

Il faut obligatoirement installer à côté de chaque point de soutirage d’eau de pluie et WC alimenté par l’eau de pluie, une plaque de signalisation comportant la mention « eau non potable » avec un pictogramme explicite.

À SAVOIR
L’installation de robinet distribuant l’eau de pluie est interdite dans les pièces où se trouvent des robinets distribuant de l’eau potable (sauf caves, sous-sol et autres pièces annexes comme garage.).

5. Entretien et suivi de la cuve de récupération d’eau de pluie

En cas d’utilisation de l’eau de pluie à l’intérieur de la maison, il faut entretenir régulièrement les équipements de récupération et noter les entretiens sur un carnet d’entretien sanitaire pour en assurer le suivi. 

Il faudra vérifier tous les 6 mois :

  • La propreté des équipements 
  • La présence d’une plaque signalétique « eau non potable » 
  • L’absence de connexion entre le réseau destiné à la consommation humaine et le réseau de distribution d’eau de pluie.

Chaque année, il faut effectuer soi-même (ou par une entreprise) :

  • Le nettoyage des filtres 
  • La vidange, le nettoyage et la désinfection de la cuve de stockage d’eau de pluie
  • La vérification des vannes et robinets de soutirage

Pour le suivi, il faut obligatoirement tenir à jour un carnet d’entretien sanitaire de la cuve. Le carnet doit contenir :

  • Le nom et l’adresse de l’entreprise chargée de l’entretien si vous n’effectuez pas vous-même cet entretien,
  • Un plan détaillé des équipements de récupération de l’eau de pluie,
  • Une fiche de mise en service,
  • Les dates des vérifications et opérations d’entretiens réalisées,
  • Le relevé mensuel des index des systèmes d’évaluation des volumes d’eau de pluie utilisés à l’intérieur des bâtiments raccordés au réseau de collecte des eaux usées.

À SAVOIR
Si vous êtes propriétaire d’une habitation que vous louez, ou si vous vendez un logement contenant un système de récupération d’eau de pluie, vous devez informer le locataire ou l’acheteur du fonctionnement de l’équipement de récupération d’eaux pluviales.

6. Contrôles et sanctions éventuelles

Votre cuve de récupération d’eau de pluie et tout l’équipement qui l’accompagne peuvent éventuellement être soumis à des contrôles de la part d’agents techniques du réseau d’eau potable de votre mairie avec des frais de contrôle qui seront à votre charge.

Des sanctions peuvent également en découler, notamment si vous refusez de procéder à des mesures de protection fixées par le maire pour éviter la contamination du réseau public de distribution. Ces sanctions peuvent aller jusqu’à la demande de fermeture du système de stockage d’eau de pluie par le maire, qui peut alors faire appel à la force publique.

À SAVOIR
Une proposition tendant à favoriser la récupération et la réutilisation de l’eau de pluie a été enregistrée à l’Assemblée nationale le 5 novembre 2014. Cette proposition vise à imposer aux constructions nouvelles situées dans certaines zones de prévoir des dispositifs de récupération et de réutilisation des eaux pluviales. Pour plus de détails concernant cette proposition de loi : http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion2338.asp 

Les fonctions d’une cuve de récupération d’eau de pluie

Une cuve de récupération d’eau de pluie permet de :

Collecter l’eau de pluie

Comme son nom l’indique, la cuve de récupération d’eaux pluviales permet de récupérer l’eau de pluie. Cette dernière tombe sur le toit de l’habitation, elle passe à travers les gouttières, puis descend le long du mur et entre dans la cuve par un tuyau.

Stocker l’eau

Le filtrage effectué avant l’entrée de l’eau de pluie dans la cuve permet une meilleure conservation de celle-ci, lui évitant une altération rapide. Les cuves peuvent contenir en fonction du besoin de très grandes quantités d’eau.

Traiter l’eau de pluie

Des dispositifs de filtration peuvent être installés dans la cuve en fonction de l’usage auquel l’eau est destinée. Ceux-ci permettent de maintenir la qualité du liquide. Par exemple, la crapaudine est un système qui permet un premier filtrage de l’eau de pluie après sa descente par les gouttières. Elle retient ainsi les feuilles. D’autres dispositifs peuvent permettre une meilleure purification de l’eau, juste avant son entrée dans la cuve.

Redistribuer l’eau de pluie stockée

Grâce aux robinets ou au pompage, l’eau peut être redistribuée vers différents points de la maison. Si elle est équipée d’un système de pompage, la cuve est reliée à un réseau indépendant du réseau public permettant d’approvisionner les différents endroits de votre habitation où le besoin se présente (jardin, WC, etc.).

Conseils de choix et d’entretien de votre cuve de récupération d’eau de pluie

Avant de choisir votre cuve, vous devez tenir compte de plusieurs critères, comme l’usage auquel elle est destinée, l’espace dont vous disposez, votre type d’habitation, etc. Nous vous énumérons ci-dessous les différents critères à prendre en compte :

Les besoins

Il faut déterminer les raisons pour lesquelles vous achetez votre cuve : usage domestique, agricultural, industriel, etc. Quand il s’agit d’un cadre domestique, la récupération d’eaux pluviales est le plus souvent destinée au jardinage, à l’alimentation de bassins et piscines, au lavage des voitures…

La contenance de la cuve

Il n’est pas chose facile de définir exactement la contenance idéale de votre cuve. En effet, les besoins et les disponibilités en eau de pluie varient en fonction de la zone, mais aussi de la période. Il se trouve que les périodes d’importantes précipitations (et donc de plus de disponibilité d’eau dans la cuve) coïncident avec une baisse du besoin en eau. En revanche, durant les périodes de faibles précipitations (et donc de baisse du niveau d’eau dans la cuve), les besoins ont tendance à augmenter (assèchement de la terre et besoins fréquents d’arrosage pour les plantes, par exemple). 

Il est malgré tout possible d’estimer la taille idéale de votre cuve en tenant compte des paramètres de pluviométrie de votre zone et de votre consommation habituelle durant différentes périodes.
Ainsi, il serait plus judicieux de choisir une cuve dont la contenance répondrait le mieux à vos besoins de consommation entre deux périodes de pluies (c’est-à-dire durant les périodes de faibles précipitations).

L’espace disponible dans votre maison

Bien sûr, avant de choisir la taille de votre cuve, il faudra s’assurer d’avoir assez de place pour son installation. Vous pouvez la placer à différents endroits de votre maison (balcon, jardin, terrasse, etc.) en fonction de sa taille et du côté esthétique. Pour ce dernier point, certaines cuves sont conçues avec un esthétisme leur permettant de passer inaperçues, voire de devenir un élément décoratif.

Cuve aérienne ou enterrée

Vous avez la possibilité de choisir une cuve aérienne ou enterrée. Les cuves aériennes sont souvent moins larges mais jouent sur la hauteur et le montage en batterie, c’est-à-dire en superposition. Les cuves enterrées, souvent très larges, offrent l’avantage d’avoir une grande capacité de stockage tout en occupant peu d’espace en surface.

Résistance de la cuve

Bon nombre de facteurs peuvent avoir un impact sur la durée de vie de votre cuve. Il peut s’agir de la température, des rayons UV pour les cuves aériennes, de la pression du sol pour les cuves enterrées, etc. Toutefois, les cuves que nous vous proposons proviennent des meilleurs fabricants présents sur le marché et leurs parois sont généralement conçues de façon à résister à ces différents facteurs.

Pour mieux assurer la durabilité de votre cuve, un minimum d’entretien est nécessaire. Ainsi, certaines pratiques pourraient vous être utiles, à savoir :

  • Vidanger et nettoyer complètement la cuve au moins une fois par an.
  • Nettoyer régulièrement les différents filtres. 
  • Nettoyer régulièrement la crépine d’aspiration si la cuve est équipée d’une pompe.
  • Vérifier régulièrement les gouttières et les nettoyer si besoin. 
  • Vidanger la cuve avant l’hiver pour les zones très froides afin d’éviter que le gel ne l’endommage.

Installation de la cuve à eau de pluie

Plusieurs équipements accompagnent nécessairement le réservoir de récupération d’eau de pluie, comme les adaptateurs avec filtre et les descentes de gouttière. En construisant une maison, il est donc conseillé de prévoir une installation future d’une cuve afin d’éviter des dépenses ultérieures.

Pour installer une cuve aérienne, il faut :

  • Déterminer l’endroit adéquat, idéalement contre un mur.
  • Aplanir le sol et poser 2 parpaings pour supporter la cuve.
  • Percer la cuve à l’aide d’une scie cloche pour le branchement à la descente de gouttière.
  • Découper le filtre puis l’installer sur la descente.
  • Vous trouverez facilement le raccordement à la gouttière d’une cuve aérienne sur Direct-cuves.fr.
  • Relier l’ensemble de l’installation.
  • Faire appel à un professionnel pour une installation complexe ; vérifier la crédibilité de celui-ci grâce aux installations qu’il a déjà réalisées.
  • Les robinets sont intégrés à la cuve et permettent la distribution de l’eau de pluie récupérée.

Pour installer une cuve enterrée, il faut :

  • Choisir l’endroit où vous voulez placer votre cuve 
  • Creuser un trou 
  • Déposer un lit de sable d’au moins 20 cm au fond du trou pour éviter des déformations éventuelles de la cuve.
  • Rajouter un radier en béton de 20 cm dans les zones humides ou argileuses, puis sceller la cuve au sol en prévoyant le trou d’homme qui doit rester accessible.
  • Ne pas oublier de mettre en place les raccordements au dispositif en cas d’utilisation interne. 

Direct-cuves.fr et les citernes de récupération d’eau de pluie

Chez Direct-cuves.fr nous vous proposons une large gamme de cuves de récupération d’eaux pluviales. Vous avez la possibilité de choisir entre plusieurs cuves enterrées ou aériennes, de formes et de contenances différentes. Vous pourrez faire votre choix en fonction de besoins spécifiques.

Pour cela, nous avons mis à votre disposition sur la première page de notre site, un système de filtrage qui vous permettra de trouver très facilement et en peu de temps la cuve qu’il vous faut pour vos activités.

Grâce à ce système, vous êtes en mesure de faire la recherche de la cuve idéale en fonction de votre métier, de l’utilisation que vous en ferez, de la contenance, de la longueur des flexibles, du matériau, de la paroi et de bien d’autres critères.

Si vous avez besoin de plus d’informations sur le choix et l’achat d’une cuve de récupération d’eau de pluie, n’hésitez pas à nous contacter !